Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Soigner et prendre soin
28.05.18 - Engagement, Médico-social

Vers une meilleure continuité des soins

L'accompagnement de personnes fragilisées nécessite un accompagnement individualisé et adapté 24h sur 24h. Dans le cadre de l'amélioration de ses pratiques et au regard des besoins et attentes des résidents, la maison de retraite médicalisée Villa des Collettes (Cagnes-sur-Mer) a mis en place un dispositif d'astreinte infirmier(ère) de nuit.

Cela fait suite à un appel à projet auquel la résidence médicalisée a répondu de façon mutualisée avec l'EHPAD Villa de Falicon (Nice). Ce dispositif étant soutenu par l'Agence Régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d'Azur pour une durée de deux ans. 

Cette mutualisation permet aux soignants de nuit de contacter l'infirmier(ère) d'astreinte qui au regard de la situation décrite, donnera soit des consignes de soins par téléphone, soit se déplacera au sein de l'établissement concerné. La force de ce dispositif est de s'appuyer sur les infirmier(e)s salarié(e)s permettant ainsi une connaissance et une analyse plus fine afin de limiter dans la mesure du possible les hospitalisations de nuit, si anxiogènes pour nos aînés, et d'assurer une continuité et une sécurité des soins 24h/24 et 7j/7.

Les principaux objectifs  :

  • Renforcer la continuité et la qualité des soins pour les résidents
  • Limiter le recours inapproprié à l'hospitalisation en urgence de nuit
  • Sécuriser les retours d'hospitalisation la nuit et limiter le temps passé aux urgences
  • Sécuriser et épauler les équipes la nuit et réduire ainsi le nombre d'appel au centre 15
  • Rassurer les usagers et leur famille

L'infirmière de nuit en astreinte intervient pour :

  • La nécessité d'un diagnostic infirmier suite à une chute ou à une décompensation rapide de l'état de santé
  • L'interruption d'un traitement ne pouvant être suspendu plusieurs heures (perfusion non fonctionnelle, pansement arraché…)
  • L'application d'une prescription médicale suite au passage du médecin de garde ou en retour du service des urgences
  • L'administration d'un traitement prescrit en « si besoin » (morphine…)

Après un premier bilan réalisé, force est de constater que de nombreuses hospitalisations ont été évitées par le biais de ce dispositif.

Les dernières actualités

Nos conseils diététiques pour les fêtes
14.12.18 Médico-social, Sanitaire, Nutrition - Obésité - Diabète

Nos conseils diététiques pour les fêtes

A l'approche des fêtes de fin d'année, chacun y va de son conseil diététique. Chez LNA Santé le plaisir et la convivialité sont au menu, aussi bien...

+
L'accueil de jour chez LNA Santé
12.12.18 Engagement, Médico-social, Alzheimer, Maladie neurodégénérative

L'accueil de jour chez LNA Santé

L’accueil peut se faire ponctuellement sur une journée de temps en temps ou plusieurs jours par semaine. Chez LNA Santé, les accueils de jour sont intégrés aux...

+
La lecture Montessori chez LNA Santé
07.12.18 Engagement, Médico-social, Vie sociale et culturelle, Alzheimer, Maladie neurodégénérative, Approches non médicamenteuses

La lecture Montessori chez LNA Santé

A la Villa des Poètes, Alice Coulournat, Psychologue formée à la méthode Montessori applique cette méthode au...

+