Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Un nid « itinérant » pour prendre soin de l'aidant familial

Prendre soin de soi quand on est aidant n'est pas toujours évident. Le plus souvent, les personnes qui consacrent beaucoup de leur temps à un proche malade s'accordent peu de temps pour elles. Suite à ce constat, LNA Santé a créé des plateformes de répit (PFR) dans plusieurs départements afin de soutenir les aidants et de soulager leur quotidien.

Le Nid des aidants 77 est l'une de ces plateformes de répit (PFR). Elle est rattachée à la Résidence de La Meulière de la Marne et permet d'accompagner au mieux les aidants. 

 

Publié le 26.10.20 - La santé des seniors

« Il est important de déculpabiliser les aidants lorsqu’ils prennent du temps pour eux », insiste Fabienne Chauvin, coordinatrice du Nid des Aidants 77. « Il est essentiel pour eux de se prévoir des moments agréables, avec ou sans leur proche, en dehors du quotidien du domicile. Ce temps libre, ils en ont besoin pour recharger leur batterie et souffler ». Soins esthétiques, musicothérapie, sophrologie, médiation animale, sorties au musée, gymnastique... La liste des activités proposées par la PFR Le Nid des Aidants 77 est longue et les ateliers sont gratuites car prises en charge à 100 % par l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France.

En lien étroit avec les participants, Le Nid des Aidants les informe régulièrement des activités à venir grâce à l'envoi mensuel d'une newsletter. Les aidants souhaitant participer à un ou plusieurs ateliers, peuvent ainsi s'y inscrire. 

decouvrir-meuliere-marne-ehpad-lna-sante

140 communes couvertes par la PFR LNA Santé

En 2019, 70 aidants ont été accompagnés par la PFR Le Nid des Aidants 77. Celle-ci a été créée en 2018 en réponse à un appel à projets de l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France pour accompagner les aidants de personnes atteintes de maladies neurodégénératives, en perte d’autonomie ou en situation de handicap.

Elle couvre un vaste secteur géographique et pas moins de 140 communes. « Nous avons tout de suite réfléchi à un fonctionnement en itinérance pour faciliter l’accès, surtout pour les aidants qui habitent en milieu rural. Nous avons donc scindé le département en quatre zones et nous proposons chaque jour de la semaine une activité dans l’un de ces secteurs ». Les activités s’effectuent, la plupart du temps, dans des salles mises à disposition par les mairies ou les CCAS.

 

Des formations en partenariat avec le milieu associatif

En lien avec plusieurs associations, la PFR Le Nid des Aidants 77 propose également des formations sur des thématiques spécifiques pour faciliter le quotidien des aidants. Elle met ainsi à disposition six modules de trois heures animés par l’Association Française des Aidants sur des sujets tels que la posture de l’aidant, trouver sa place avec les professionnels, etc... « En 2020, nous proposerons également des formations avec France Alzheimer, car nous observons une très forte demande des aidants confrontés à cette maladie. Et nous aimerions aussi organiser avec cette association un ou plusieurs séjours de répit, de trois à quatre jours, pour le couple aidant-aidé ».

 

Un pôle « Ressources »

En France, il existe de multiples aides en direction des aidants. Malheureusement, elles sont souvent méconnues ou mal utilisées. La PFR LNA Santé de La Meulière joue un rôle essentiel pour favoriser l’accès des proches à l’information. Comme l’explique Fabienne Chauvin : « Plus le territoire est grand, plus c’est complexe. Je suis donc en lien avec les Centres Communaux d’Actions Sociales (CCAS), la MAIA portée par le réseau (bientôt DAC, Dispositif d’Appui à la Coordination), les Pôles Autonomie Territoriaux (PAT), les maisons des solidarités, le Conseil Départemental, les associations du secteur… Cela me permet d’orienter les aidants vers les bonnes structures. Le Nid des aidants 77 devient, de fait, un véritable pôle Ressources ». ELes aidants peuvent ainsi être accueillis, informés et orientés selon leurs besoins.

 

Lire les autres articles de notre dossier spécial : 

  1. L'aidant familial : un relais indispensable pour l’hôpital de jour

  2. Appel à projets sur les maladies neurodégénératives : l'aidant associé aux ateliers

  3. Le café des aidants familiaux : une solution pour souffler un moment

  4. Un nid « itinérant » pour prendre soin de l'aidant familial

  5. Dialogues entre résidents, professionnels et aidants : découvrez la démarche "Agir ensemble"​

  6. Une approche « aidant-aidé » en SSR pour faciliter le retour à domicile

 

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter