Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Soigner et prendre soin

Prendre soin autrement avec Séraphine, clown relationnel | Résidence Les Nymphéas, Pacé (35)

Avec l’âge, parfois notre corps, notre mémoire s’affaiblissent ; apparaissent alors des moments d’ennui, de solitude, d’isolement et de repli sur soi. Nous attendons alors de l’autre que par sa présence, son écoute, il puisse nous apporter un peu de réconfort.

Publié le 13.07.18 - Le quotidien en maison de retraite : animations / activités / évènements / vie sociale et culturelle

À Pacé, au sein de la maison de retraite Résidence Les Nymphéas, au détour d’un couloir ou d’une chambre vous rencontrerez peut-être Séraphine, le clown relationnel de l'EHPAD. Rozenn Boutemy, alias Séraphine, est aide médico-psychologique au sein de la résidence médicalisée située à Pacé.

Elle intervient en qualité de clown relationnel auprès des personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer. Une fois par mois, Séraphine vient rendre visite aux résidents, dans leur chambre, pour offrir cette nouvelle forme de prendre soin artistique aux Nymphéas. Oubliez les traits grossiers du clown, Séraphine laisse agir la magie de la rencontre avec l'autre, la liberté de ton, la poésie parfois burlesque de son personnage. Sa présence est bien centrée, ancrée dans la terre, pour accueillir toutes les émotions. Et la tête dans les étoiles, elle attrape toutes les étincelles pour nourrir toute la créativité nécessaire pour peindre un décor, libérer la joie, la paix intérieure... 

"Je me présente, Séraphine, ange facétieux, la tête dans les nuages mais les pieds bien ancrés au sol. Une envie ; me faire « douce sœur », ouvrir les cœurs, libérer les peurs, accueillir les maux sans s’accrocher aux mots. Se saisir des émotions et y insuffler du jeu. Oser l’invitation, au voyage, la reconnaissance, il n’y a pas de frontière à notre imaginaire… "

Le clown relationnel est un art de la relation qui utilise la voie de l'empathie corporelle et ludique y compris là où les mots ne sont pas ou plus accessibles. Quand Rozenn devient Séraphine, la voix se colore, les yeux s'écarquillent, tout est ouverture à l'autre pour laisser place à la rencontre. Lorsque Séraphine intervient de façon individualisée auprès de chaque résident, les visages se détendent et s'apaisent. Tout devient joie, sourire et tendresse.

"Je me maquille et je m'habille pour offrir une présence authentique et ludique. J'ai appris à écouter et à accueillir l'hypersensibilité des personnes très dépendantes", précise Rozenn Boutemy.

Une fois par mois, elle se rend également au pôle Alzheimer de l’EHPAD les Jardins-du-Castel où elle exerce auprès des aînés. "Les interventions de Rozenn Bouthemy font partie de notre prise en soins non médicamenteuse, qui sont basés sur la relation à l'autre. Au travers d'une communication le plus souvent, non verbale, elle s'adresse directement aux émotions des résidents désorientés" indique Marie-Thérèse, responsable du Pôle Alzheimer.

Sur le même thème

Voir tous les articles