Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Music’O Seniors : l’art lyrique à la rencontre des personnes âgées et fragilisées de la résidence Mer Iroise

Music’O Seniors, qu’est-ce que c’est ?

L’association Music’O Seniors a vu le jour en 2008 grâce à Roselyne Bachelot et au célèbre baryton Jean-Philippe Lafont. Depuis cette date, l’association œuvre pour que de jeunes talents lyriques viennent à la rencontre des personnes âgées et fragilisées. Les concerts n’ont pas lieu dans les traditionnelles salles d’opéras ou de théâtres, mais au plus près des résidents. 

En effet, il ne s’agit pas d’un simple récital, c’est ce que Mikaël Tessiot, Coordinateur de projets d'animation et formateur à la résidence Mer Iroise (29) nous explique : « L’atelier a été mis en place grâce à la présidente de Music’O Seniors, Chantal Ardouin. En 2015, un réel partenariat a été impulsé débouchant sur des formations qualifiantes en musicothérapie ».

Publié le 30.12.20 - Les approches non médicamenteuses

La musicothérapie et ses bienfaits

La musicothérapie fait partie des thérapies non-médicamenteuses, elle permet d’améliorer la qualité de vie et la santé des personnes âgées et de réduire l’affaiblissement inhérent au processus de l’âge. Elle vise à conserver et à réactiver différentes capacités telles que la mémoire ou la coordination psychomotrice. Elle participe aussi à la prévention des risques de dépression nerveuse.

La musique devient vectrice de bien-être, de partage, de convivialité.

Pour animer au mieux ces ateliers, Emilie Le Merlec, ergothérapeute et Nathalie Bouchet, aide-soignante à la résidence Mer Iroise ont suivi la formation de musicothérapeute.

Chaque concert fait l’objet d’un véritable projet orienté autour d’une démarche thérapeutique 

Music’O Seniors, c’est aussi une médiation culturelle chantée qui s'appuie sur un référentiel. Un catalogue est fourni comprenant un livret pédagogique avec un support de CD ainsi que des classements par émotions qui permettent de travailler en amont des concerts sur les offres. Les résidents bénéficient ainsi d'un travail cognitif personnalisé. Pour la séance, 5 ou 6 chansons sont retenues dans le répertoire. Elles sont écoutées avant le récital. Le travail des animateurs joue alors sur des mots-clés, des émotions, la quête de sens. Cela correspond à un travail de fond par rapport à l'émotion et à ce que la musique procure. 

La musique lyrique, au-delà des a priori 

L’opéra et la musique lyrique peuvent sembler élitistes et difficiles d’accès. Et pourtant durant les concerts, les musicothérapeutes constatent que l'opéra est également associé à des moments forts dans la vie passée du résident si ce dernier a eu l'occasion d'en entendre. Les airs joués font ressurgir des émotions vécues. Pour d’autres, c'est une réelle découverte qui crée une émotion brute positive. Il est reconnu que la musique classique véhiculée par la voix, dite « art vibratoire » a plus d'impact encore que tout autre instrument. 

C'est aussi l'occasion pour les musiciens d'échanger avec les résidents. Il s’établit ainsi une proximité qu'il n'y a pas entre les chanteurs d'opéra et le public dans des lieux dédiés tels que les théâtres. « Moi, j’ai discuté avec le ténor, j’étais fière ! » nous dira après le récital Madame Q, pourtant affectée par d’importants troubles, notamment de la mémoire. 

Les résidents s’accordent à dire : « On se sent bien, on s’évade, on a des ailes ! » Certains morceaux ont une action apaisante immédiate et invitent à se recentrer sur soi-même, à se mettre dans un cocon personnel.

Et effectivement Madame L., atteinte par la maladie d’Alzheimer déclare : « la tête et le cœur, ça se raccorde »

La musique et la chanson sont des canaux d’échanges différents qui offrent à certains résidents la possibilité d’entrer à nouveau en communication.

Des ateliers qui s’adaptent à la crise sanitaire

Évidemment avec la crise sanitaire, la résidence a dû faire face au confinement, mais des solutions se sont mises en place pour conserver les séances de musicothérapie avec les personnes âgées. En juin, la résidence a innové en organisant le 1er e-concert sur les écrans, devant un comité réduit mais ravi. Des échanges ont lieu grâce à l’application Messenger. Depuis d’autres e-concerts ont suivi.

Les activités culturelles au cœur de la mission de LNA Santé

Grâce à Music’ o Seniors, la musique vocale trouve toute sa place au cœur de la résidence Mer Iroise.

D’un côté, de jeunes artistes vivent une expérience unique auprès d’un public inhabituel. Ces concerts, en plus d’être formateurs, leurs offrent une nouvelle perspective, un nouveau regard sur leur métier. De l’autre côté, les participants sortent plus sereins et calmes des séances : ils ont écouté des grands airs d’opéra et vibré à l’unisson avec les musiciens et suite aux échanges, ils ont pu verbaliser ces émotions.

Une approche qui a donc fait ses preuves, ce qui explique pourquoi LNA Santé la soutient depuis 2012 et la met en place dans plusieurs de ses établissements.

Les activités culturelles s'inscrivent naturellement au cœur de la mission de LNA Santé « améliorer la qualité de vie des personnes fragilisées, dans un environnement accueillant et bienveillant, adapté à chacun et à tout âge » : la culture a une vaste influence sur la santé, elle s'adresse à nos sens, elle ouvre de nouvelles perspectives, elle dynamise les échanges, le maintien de la vie sociale et du lien en général.

 

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter