Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

MANIFESTE | Mesure 11 : Casser les dogmes, miser sur les synergies public-privé, commercial-non commercial

Cette semaine, on vous présente la 11ème mesure du manifeste.

Notre système de santé est encore trop souvent piloté à partir de dogmes qui opposent les opérateurs en fonction de leur statut juridique alors que nous faisons tous les mêmes métiers. Il est grand temps d’admettre que chacun a son rôle à jouer, qu’il relève d’un statut public ou privé, lucratif ou non.

Chaque opérateur participe à la santé de nos concitoyens. Le sujet n’est plus d’opposer les statuts mais de trouver les complémentarités entre eux et de créer les conditions pour que notre politique de santé puisse en bénéficier.

Publié le 01.08.19 - La santé des seniors

La capacité d'accueil : un élément clé de la pérennité d'un Ehpad 

Très concrètement, la pérennité économique d’un Ehpad est fortement liée à sa capacité d’accueil. Continuer de nier cette réalité, souvent à cause d’une approche dogmatique, est une hérésie économique, sociale et politique. En outre, et le sujet ne saurait être tabou, permettre aux Ehpad de générer une rentabilité acceptable est la seule possibilité pour envisager un investissement régulier dans les lieux de vie et les outils de travail que sont les établissements. S’il est de la responsabilité des autorités publiques de bâtir le cahier des charges des opérations de restructuration et de contrôler leur mise en œuvre, il est du devoir des opérateurs de proposer leur savoir-faire et leur capacité d’investissement. Le modèle des Ehpad Confort LNA Santé est un exemple : une offre de qualité accessible au plus grand nombre (tarif : 65 euros par jour) au juste coût pour la collectivité (aucune subvention d’investissement ni aide à la pierre). Il est, enfin, évident que des mesures d’accompagnement spécifiques devront être imaginées pour faciliter le regroupement d’établissements, y compris entre différents statuts. Les décideurs politiques locaux qui s’interrogent sur la dynamique économique et sociale des territoires dont ils ont la charge doivent faire face à de véritables dilemmes : conserver un établissement structurellement déficitaire, parfois peu qualitatif, dont le coût financier devient insoutenable, ou envisager son regroupement mais au risque de perdre des emplois locaux, une offre de services spécifique et d’affaiblir un peu plus leur commune ou leur intercommunalité. Une politique offensive pour remettre à niveau nos Ehpad devra prendre en considération ces situations et leur apporter des réponses en mobilisant les différents acteurs de terrain.

En s’entourant d’expertises métier diversifiés (prospective, relations autorités publiques, urbanisme, conception, construction et maintenance), le groupe a fait le choix d’engager une démarche volontariste et a développé un savoir-faire tout à fait spécifique afin d’accompagner les territoires dans leur transformation.

Accompagner les territoires dans leur transformation

LNA Santé a fait le choix d’engager une démarche volontariste et constructive afin d’accompagner les territoires dans leur transformation. Il ne s’interdit aucun partenariat, aucune approche innovante. Un grand nombre de petits établissements ont été construits il y a une trentaine d’années ; ils ne correspondent plus aux réalités de la prise en charge d’aujourd’hui, ni aux attentes des résidents. Désormais, les personnes âgées entrent en Ehpad après 85 ans et dans une situation de dépendance plus aiguë qu’autrefois. Cette évolution oblige à envisager de regrouper les établissements anciens, de petite taille, afin d’en créer un nouveau, plus grand, adapté aux exigences médicales et hôtelières légitimement attendues par les résidents et leur famille.

Cette mutation des Ehpad n’est pas sans conséquences locales. Celles-ci sont nombreuses en termes d’emploi, de dynamique économique, d’offre de prestations de proximité. Autant d’enjeux qui sont le quotidien des élus. Nous comprenons ces préoccupations et les intégrons dans notre démarche. Nous veillons à les accompagner dans les process de restructuration des établissements regroupés afin de leur trouver une nouvelle destination, en lien avec les besoins du territoire. Il s’agit d’un engagement fort de notre démarche. Pour atteindre cet objectif ambitieux, nous mettons en place de multiples partenariats public-privé-associatif.

LNA Santé a développé ainsi un savoir-faire tout à fait spécifique dans la transformation des territoires.

Ce sont 13, et bientôt 15 établissements du groupe qui sont issus de ce type de partenariat avec des acteurs aussi différents que les hôpitaux publics, les conseils départementaux, les associations, les congrégations, les établissements mutualistes…

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter