Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Soigner et prendre soin
03.04.18 - Engagement, Médico-social, Partenariat

LNA Santé se montre transparent sur les tarifs de ses maisons de retraite

Depuis 2013, LNA Santé participe à l’étude nationale de l’Agence Technique de l’Information sur l’Hospitalisation (ATIH) permettant de mieux cerner le coût d’une place en Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) selon le profil des résidents…

Récemment, la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS), la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA), l’ATIH et l’Assurance maladie ont présenté les premiers résultats de l’étude de 2015 (menée sur 18 mois) à laquelle ont contribué les résidences médicalisées Le Mas de la Côte Bleue (Martigues) et Les Camélias (Cabestany).

Afin d’approfondir et d’actualiser les données (comptables, d’activité, relatives au temps passé auprès des résidents…), l’agence s’est rapprochée de 70 EHPAD représentatifs de la diversité des statuts juridiques : 25 publics, 35 associatifs et 10 privés dont LNA Santé.

En accompagnant les autorités publiques dans cette démarche de comptabilité analytique, LNA Santé se montre attentif à son environnement économique et souhaite être transparent au niveau de la tarification de ses établissements…

L’étude nationale des coûts permet ainsi de connaître le coût total d’une place d’hébergement permanent et sa décomposition. Il varie entre 80 € et 143 € par jour selon l’état de santé et le degré d’autonomie des résidents (soins de ville inclus, mais hors charges financières et de structure immobilière). Il s’agit d’un coût complet par journée de prise en charge qui prend en compte le coût supporté par l’ensemble des financeurs : les résidents et leur famille, les conseils départementaux et l’Assurance maladie.

Selon le profil du résident, les résultats de l’étude explicitent la part de chaque composante du coût : soins dispensés, accompagnement dans les actes de la vie quotidienne, organisation du lien social, restauration, blanchisserie, hôtellerie générale…

Pour les besoins de l’étude, une typologie des personnes âgées, dont les besoins de prise en charge sont proches compte-tenu de leur état de santé et de leur degré d’autonomie, a ainsi été réalisée. Elle est composée de 80 groupes.

Focus sur 4 d’entre eux :

1 - l’état de santé est stable, besoin d’une aide ponctuelle pour la toilette et/ou les activités

2 - l’état de santé est stable, besoin de façon indispensable et continue d’intervenants

3 - l’état de santé est très instable, besoin de soins dispensés par du personnel de rééducation

4 - l’état de santé est très instable, besoin de soins dispensés par du personnel de rééducation et d’un pansement effectué par un infirmier diplômé d’état

À titre d’illustration, voici la décomposition du coût journalier en maison de retraite médicalisée selon ces 4 profils :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lecture :

> les activités d’hôtellerie générale, de restauration et blanchisserie ont un coût similaire pour les 4 groupes.
> l’activité d’accompagnement dans les actes de la vie quotidienne a un coût plus élevé lorsque le groupe rassemble des résidents plus dépendants (40€ pour le groupe 2 contre 13€ pour le groupe 1).
> le coût de l’activité de soins (pris en charge par l’EHPAD et en soins de ville) est plus élevé pour le groupe 4 où les résidents ont des pansements complexes à réaliser par un infirmier (49€ contre 27€ pour le groupe 3).

 

En 2017 et 2018, LNA Santé reconduit sa participation auprès de l’ATIH avec les maisons de retraites médicalisées Le Parc de la Plesse (Avrillé) et la Villa d’Épidaure (Garches). Cette nouvelle étude nationale des coûts en EHPAD, d’une durée de 18 mois, permettra d’affiner les groupes de personnes âgées.

Les dernières actualités