Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

L'Institut de Réadaptation de Romainville renforce son expertise

Depuis le 1er janvier 2019, la Clinique de l'Aurore, basée auparavant à Rosny-sous-Bois (93), et l'Institut de Réadaptation de Romainville ne font plus qu'un.  Le transfert des activités confère une nouvelle dimension à l'établissement de Romainville. 

Publié le 17.01.19 - Soin de suite et de réadaptation

 

L'Institut de réadaptation de Romainville peut doréanavant accueillir entre 220 et 250 personnes par jour et compte désormais :

  • 170 lits en hospitalisation complète
  • 45 places en hospitalisation de jour

 

Une expertise renforcée

Ses trois domaines d’expertises, la rééducation/réadaptation en neurologie, en gériatrie et en polyvalent, sont également renforcés par une équipe pluridisciplinaire réunissant notamment 10 médecins, près de 40 rééducateurs (Orthophonistes, ergothérapeutes, kinésithérapeutes, neuropsychologues, psychomotriciennes, APA…) et 90 soignants.

 

Un bâtiment de 10 000 m² entièrement rénové

Les patients vont pouvoir également bénéficier de plateaux techniques performants avec des équipements de haut niveau, sur 1 500m².

Des espaces sont également dédiés à chaque expertise ou à des activités spécifiques : plateau de kinésithérapie spécialisé en gériatrie ou en neurologie, cuisine et salle de bain thérapeutiques, espace créatif, espace sensoriel, atelier d’orthèse, salle serious game, espace psychomotricité, balnéothérapie, parcours thérapeutique… 

L'établissement bénéficie également d'espaces de vie conviviaux grâce aux salons et à la terrasse aménagés pour le bien-être des patients.

 

L’Institut de Réadaptation de Romainville, en adéquation avec les enjeux de santé du territoire

L’Institut de Réadaptation de Romainville dans sa nouvelle configuration est l’aboutissement d’une stratégie initiée par le groupe LNA Santé depuis trois ans. En effet, dès 2016, l’établissement avait bénéficié d’une importante restructuration et d’un nouveau dimensionnement, afin d’être en capacité de contribuer à la recomposition de l’offre santé du territoire de la Seine-Saint-Denis (93).  
Ces investissements réalisés par LNA Santé et l’intégration des activités de la Clinique de l’Aurore permettent, aujourd’hui, de répondre pleinement aux grands enjeux de santé du territoire (vieillissement de la population, développement des maladies chroniques, financements contraints…) et aux évolutions de l’offre de santé attendues par les Autorités :

  • Dimensionnement adapté de l’établissement,
  • Renforcement de l’offre ambulatoire en neurologie et gériatrie,
  • Consolidation et développement des expertises (augmentation de la prise en soins en MPR neurologie avec 60 lits),
  • Nouvelles offres médicales : unité dédiée de gériatrie pour les patients avec troubles cognitifs, consultations Mémoire, consultations spécialisées à orientation neurologique…).

L’Institut de Réadaptation de Romainville est un acteur reconnu au sein de la filière santé et gériatrie régionale et il a développé de nombreux partenariats avec les Centres Hospitaliers (le CHU Avicenne, des cliniques comme celle de Floréal, Henri Mondor, Saint Antoine, Pitié, Fondation Rothschild …).
 

 

Pour Christophe Coquelin, Directeur des Opérations secteur Sanitaire :

« L’aboutissement de ce projet est vraiment significatif pour nous. Il témoigne de notre volonté affirmée et de notre capacité à contribuer à la recomposition de l’offre de santé des territoires, grâce à des projets solides et pérennes. Avec en ligne de mire des bénéfices pour tous : d’abord, pour les patients, grâce à une prise en charge experte, ensuite, pour nos équipes qui disposent d’équipements de haut niveau et d’un environnement de travail de qualité. C’est ce modèle d’avenir que nous souhaitons continuer à développer. » 

 

Découvrir l'Institut de Réadaptation de Romainville en images

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter