Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Les troubles de l’audition chez la personne âgée : un sujet sensible

Aujourd’hui, plus de 50 % des personnes âgées de plus de 80 ans se plaignent de déficience auditive. Or, bien vieillir, c’est aussi bien entendre. Parmi les cinq sens, l’ouïe se révèle un sens précieux, l’un des plus importants pour la communication et la perception du monde environnant. Souvent négligée, pas suffisamment protégée du bruit, l’ouïe est fragilisée et vieillit parfois prématurément.

Publié le 17.05.19 - La santé des seniors

Des troubles liés à l'âge

Chez les personnes âgées, la perte d’audition est encore mal acceptée. Il est difficile de reconnaître que l’on entend moins bien. Être appareillé demeure psychologiquement mal vécu. Les troubles de l’audition modifient sa relation aux autres et la relation des autres avec soi, le lien social, la communication. Ces troubles correspondent généralement à l’évolution naturelle de la presbyacousie (l’usure progressive des cellules auditives), l’hyperacousie (sensibilité exacerbée au bruit), ainsi que les acouphènes (bruits parasites dans l’oreille).

La presbyacousie se manifeste par la perte d’audition des fréquences les plus aigües, entraînant des difficultés de compréhension de la parole, particulièrement en milieu bruyant. La perte de la sensibilité sur les aigus rend plus difficile la distinction des consonnes sifflantes (S, Z, CH) ou fricatives (F ou V). Avec le temps, cette affection auditive s'intensifie et touche des sons de plus en plus graves. Les personnes âgées atteintes de ce trouble auditif ne sont pas sourdes mais éprouvent progressivement des difficultés à suivre une conversation : c’est cela qui donne lieu à ce que l’on appelle un  « dialogue de sourds ».

Les premiers signes d’une perte d’audition…

Au début, l’atteinte est insidieuse car des phénomènes de compensation se mettent en place et la personne âgée ne se rend pas aussitôt compte qu’elle entend mal. La perte de l’audition se manifeste par des difficultés à comprendre les mots. La personne entend les sons mais ne distingue pas les mots prononcés. Elle ne comprend pas ce qu’on lui dit, fait des contresens, prend un mot pour un autre.

Cette difficulté s’accentue lorsque le bruit ambiant est fort (par exemple dans un restaurant) et la personne demande fréquemment de répéter. Les personnes qui perdent l’audition ont aussi tendance à parler plus fort que la normale sans s’en rendre compte et monte le son de la télévision.

Des incidences non négligeables

Entraînant des difficultés de communication, les troubles de l’audition sont sources de gêne, de fatigue et d’énervement, qui finissent par impacter la qualité de vie. Non traitée, une perte d’audition peut engendrer plusieurs problèmes de santé. La personne âgée change de comportement, devient anxieuse. Son quotidien se détériore petit à petit car elle ne peut plus communiquer et échanger normalement avec son entourage : elle est irritable, fatigable car elle doit faire des efforts pour comprendre. Ces troubles de l’audition peuvent entraîner un isolement social progressif car les relations avec les autres deviennent compliquées, les petits-enfants se désintéressent de leurs grands-parents... Une distance et un sentiment d’isolement s’installent, entraînant ensuite une impression de solitude, de vulnérabilité voire un état dépressif. 

À tort, l’entourage peut craindre les prémisses de la maladie d’Alzheimer alors qu’il s’agit d’une perte d’audition. Cependant, l’entourage doit rester vigilant car le fait de mal entendre accroît le risque de chutes (l'oreille reconnaît des sons qui lui permettent de se situer dans l'espace) et la possibilité de développer la maladie d’Alzheimer est 3 à 4 fois plus importante chez la personne âgée présentant une perte d’audition.

Des aides auditives adaptées

La presbyacousie est normale, la perte de l’audition liée à l’âge est irréversible car elle est due à la dégénérescence des cellules sensorielles de l’oreille. En revanche, se laisser priver d'informations sensorielles essentielles, de la compréhension qu'elles apportent n’est pas acceptable.

Aujourd’hui, de nombreuses innovations techniques viennent pallier les problèmes d’audition au quotidien : appareils auditifs, assistant d’écoute, audioprothèses, implants,…Ces aides auditives améliorent la qualité de vie sur différents aspects essentiels du quotidien : la communication, la vie sociale, les activités collectives… L'audition n'est pas un luxe ! C'est le "bien vieillir" qui est en jeu. Ces aides techniques très utiles contribuent à rompre l'isolement, favorisent le bien-être et l’autonomie des personnes âgées.

Astuces pour s’adresser à un proche qui perd l’audition

L’entourage doit apprendre à communiquer avec une personne âgée qui souffre de troubles de l’audition, notamment il s’agit de :

  • Parler face à la personne : ne jamais l’interpeller par derrière pour éviter le risque de chute en se retournant d’autant que souvent elle n’entend pas venir la personne
  • Parler doucement - sans crier - sans sur-articuler
  • Faire de petites phrases courtes mais complètes
  • Ne parler pas la bouche pleine
  • Ne parler pas en faisant autre chose ou dans le bruit (la personne âgée ne peut pas traiter plusieurs sons à la fois)
  • Essayez d’atténuer le bruit ambiant en éteignant la télévision ou la radio
  • Éviter de couvrir son visage et d’être dans la pénombre

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter