Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Les soins socio-esthétiques en Ehpad

De nombreux Ehpad du groupe LNA Santé proposent des soins socio-esthétiques et des soins de socio-coiffure. Ces parenthèses dans le quotidien des résidents sont très appréciées.

Publié le 04.07.19 - Face à la maladie d’Alzheimer

Nathalie Faderne intervient en tant que socio-coiffeuse à la résidence Les Jardins d’Hermine de Rennes, elle nous apporte son témoignage. 

Forte d’une expérience de 33 ans, Nathalie a suivi une formation reconnue par l’Etat : une semaine par mois pendant 6 mois dans l’un des trois centres de formation en France. Cette formation permet de mieux cerner la psychologie, le social … 

Les soins socio-esthétiques & de socio-coiffure 

Un soin socio-esthétique peut prendre différentes formes, il peut s’agir d’une séance de maquillage, de coiffure, de soins du visage ou des pieds. 

Contrairement à un soin classique, un soin socio-esthétique ou de socio-coiffure est destiné à une personne malade que ce soit physiquement ou psychologiquement. La socio-esthétique est une activité souvent proposée en maison de retraite mais elle convient également aux personnes atteintes d’une maladie, comme le cancer ou la maladie d'Alzheimer. 

Cette pratique de soins de confort est née dans les années 80, elle repose sur le ressenti. Nathalie insiste : la règle numéro 1 en socio-coiffure est de respecter et préserver l’autonomie de la personne. Pour cela, elle prend le temps : va chercher la personne dans sa chambre si elle ne peut pas venir seule, elle l’aide à se lever et la raccompagne dans sa chambre à l’issue de la coiffure. Nathalie prend également du temps avec les personnes valides, elle va raccompagner la personne jusqu’à l’ascenseur, par exemple. Quelque soit la situation, la pratique de Nathalie repose sur la bienveillance, l'empathie et la constance.  

L’idée explique Nathalie est de faire avec la personne, en demandant toujours la permission : est-ce que je peux vous aider ? Est-ce que je vous fais une mise en plis ? Questionner la personne permet de l’inclure dans le moment présent et l’invite à s’exprimer. Cela n’est possible qu’après avoir tissé une relation de confiance faite d’écoute. Les soins socio-esthétiques s’adressent aussi bien aux unités protégées qu’aux unités dites ouvertes.

Nathalie intervient également dans les unités Alzheimer, elle reconnaît que la formation à la psychologie est indispensable et permet de mieux comprendre les réactions des personnes en unité protégée. Avec les résidents atteints de la maladie d’Alzheimer, Nathalie prend le temps d’instaurer une relation de confiance encore plus forte, pour cela, elle se rend dans l’unité, parle avec la personne, explique de ce qu’elle fait et comment elle le fait, elle peut également faire visiter le salon à la personne âgée. Selon les personnes, il faudra discuter plusieurs fois avant de réaliser un shampoing.

Son expérience lui permet d’avoir des gestes sûrs qui mettent en confiance la personne âgée. Avec beaucoup de bienveillance, Nathalie accueille et installe la personne âgée souffrant de la maladie d’Alzheimer fasse à la fenêtre, et non face au miroir qui peut être anxiogène et déclencheur d’un comportement agressif si la personne ne se reconnaît pas. La fenêtre permet d’ouvrir la discussion ou de laisser l’imagination voyager. 

Avec des gestes doux, Nathalie prend soin de la personne et en respectant ses choix : couper les cheveux d’une personne qui souffre de déambulation peut commencer au salon de coiffure et se finir dans la chambre de la personne. Nathalie s’adapte à chacun sans contraindre, elle propose de nombreuses photos pour les modèles de coupe et de coiffure, ces supports visuels aident les résidents à faire leur choix. 

Très à l’écoute, elle a appris à décrypter le non-verbal, une expression, un coup d’oeil inquiet ou un sourire. Elle rassure, cajole et entoure chacun. Une main sur l’épaule, une bise ou une poignée de main et chacun se sent unique, écouté, à sa place grâce à une multitude de petites attentions. 

Nathalie travaille en étroite collaboration avec l’équipe soignante. Elle connaît les angoisses de chacun, le passé … La venue de Nathalie est toujours une fête, un moment pour soi, pour prendre soin de soi. 

Les bienfaits pour la personne âgée 

La socio-esthétique / socio-coiffure est une activité bien-être qui permet de prendre soin du corps et de l’esprit. Elle s’adresse aux personnes souffrant d’une maladie, de vieillesse ou de handicap, ou à la situation psychologique délicate : personnes démunies, chômage par exemple… Ces différentes causes peuvent être à l’origine d’une perte de l’estime de soi. Nathalie résume "la coiffure révèle la personne, la socio coiffure aide à lui redonner une identité par sa bienveillance, son empathie et sa constance". 

La perception du corps affaibli ou différent peut s’avérer compliqué pour la personne malade. L’objectif de la socio-esthéticienne est d’amener la personne à reprendre confiance en elle. La socio-esthétique permet de repartir sur de nouvelles bases et d’instaurer une autre relation au corps. La socio-esthéticienne permet de mettre en valeur la personne âgée en Ehpad. Nathalie confirme : les personnes âgées sont heureuses après un soin socio-esthétique, l’une d’entre elles lui a confié “ça fait grand bien”. Pour les résidents qui ne parlent pas ou peu, un sourire ou des yeux qui brillent attestent du bien-être ressenti. 

La socio-esthétique est un soin relationnel qui présente de nombreux avantages : 

  • Elle permet de briser la solitude et de créer du lien, que ce soit avec la socio-esthéticienne ou avec d’autres résidents. Cette activité esthétique a un impact relationnel très fort, elle apporte un temps d’écoute individuel au cours duquel la personne âgée peut s’exprimer librement.
  • Ce moment est essentiel car il permet à la personne de reprendre le contrôle : la personne peut choisir quel soin elle souhaite recevoir. La possibilité de faire un choix est une bouffée d’oxygène. Découvrez également l’importance du toucher relationnel. 

Cette activité bien-être permet de se relaxer par le toucher. Chez les personnes anxieuses, elle permet de se relâcher et de retrouver le calme et la sérénité. Le contact physique permet de recentrer la personne dans la réalité face à un sentiment d’abandon ou de solitude. 

Pour les personnes atteintes d’Alzheimer, le toucher est très important, c’est un moyen d’éviter la dépersonnalisation, ou les dissociations. Ce sens est peu impacté par la maladie d’Alzheimer ou les troubles apparentés. Le toucher permet de communiquer autrement lorsque l’échange verbal n’est plus possible. 

Une odeur, un geste peut faire resurgir un souvenir, la socio-esthéticienne parle alors avec la personne âgée. Partager ses souvenir et son ressenti permet à la personne de conserver son identité. 

Chez une personne en souffrance, le soin socio-esthétique est aussi une façon d’atténuer les effets secondaires d’un traitement par exemple, un maquillage léger permettra à la personne de se sentir mieux. 

La beauté doit être accessible à tous, quelque soit son âge. Les soins socio-esthétiques permettent de reprendre le contrôle de son corps en se le réappropriant, c’est aussi une façon d’inciter la personne à prendre des initiatives en associant soins esthétiques et conseils en image.  

Je visite Les Jardins d'Hermine

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter