Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Les directives anticipées

Les directives anticipées ont été mises en place par la Loi n°2005-370 du 22 avril 2005, dite loi Leonetti. Ces directives découlent de la loi Kouchner de 2002 qui renforce les droits des patients ( droit d’accès au dossier médical, à l’information pour un consentement éclairé…) 

Publié le 17.04.19 - Droits des personnes âgées

Définition des directives anticipées : 

En résumé, les directives anticipées sont un guide qui permet à une personne d’exprimer ses souhaits au sujet de sa fin de vie, alors qu’elle est encore en pleine possession de ses moyens. Les directives anticipées sont liées aux soins, la personne qui exprime ses directives anticipées expriment ses souhaits. 
 
Les directives anticipées peuvent concerner plusieurs sujets
  • La limitation ou l’arrêt des traitements en cours ; 
  • La réanimation ;
  • La mise sous respiration artificielle ; 
  • Une intervention chirurgicale … 
 Retrouvez l’ensemble des thèmes.
 

Pourquoi rédiger des directives anticipées ? 

 
Les directives anticipées sont une aide précieuse pour l’équipe médicale. Elles permettent de prendre les bonnes décisions, notamment si le patient n’est pas en mesure à l’instant T de les exprimer. 
 
Les directives anticipées vous permettent d’exprimer vos attentes
 

En pratique, comment ça se passe ? 

 
Toute personne majeure peut rédiger des directives anticipées. La personne majeure sous tutelle peut également en rédiger avec l’accord du juge ou du conseil de famille. 
 
Les directives anticipées peuvent être utile en cas de maladie grave, ou pour une personne en fin de vie,  mais également pour une personne en bonne santé dans le cas où elle serait victime d’un accident (coma, traumatisme crânien, AVC…)  
 

Quelques éléments à retenir : 

 
Vous pouvez enregistrer vos directives anticipées dans votre dossier médical partagé si vous en avez un. 
 
Vos directives anticipées sont confidentielles, seuls le médecin, vos personne de confiance ou les personnes que vous aurez désignées pourront y avoir accès. 
 
Sinon, parlez à votre entourage et à votre équipe médicale de l’existence de vos directives anticipées. Vous pouvez transmettre vos directives anticipées à votre médecin traitant, à vos proches ou encore à votre personne de confiance (lien vers article personne de confiance). 
 
Notez également que les directives anticipées que vous rédigez n’ont pas de limites dans le temps. Néanmoins, vous pourrez les modifier à tout moment où les annuler. Si plusieurs directives anticipées ont été rédigées, c’est le dernier exemplaire, le plus récent qui sera pris en compte. 
 

Application : 

Les directives anticipées médicales ont une valeur indicative pour le médecin. 
Cependant, dans deux cas exceptionnels, les directives anticipées ne seront pas prise en compte : 
  • En cas d’urgence vitale, 
  • En cas de non conformité avec la situation médicale du moment. 

Les éléments qui doivent figurer sur vos directives anticipées : 

 
Vos noms et prénoms, la date & votre signature. N’hésitez pas à être précis lorsque vous rédigez vos directives anticipées, les éléments que vous abordez sont précieux pour les équipes médicales. N’hésitez pas à utiliser un modèle de directives anticipées comme celui ci-dessous. 
 

Je CONSULTE UN MODELE DE DIRECTIVES ANTICIPEES

Ne manquez pas nos articles sur la personne de confiance & les droits des personnes âgées

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter