Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Le sommeil chez la personne âgée

Le saviez-vous ? Nous passons un tiers de notre vie à dormir. 

Publié le 21.05.19 - La santé des seniors

Au cours d’une nuit, nous ne dormons pas de la même façon, nous alternons des cycles de sommeil. Un cycle du sommeil dure entre 90 et 120 minutes en moyenne. Durant chaque cycle, nous alternons des phases de sommeil léger, profond et paradoxal. Les professionnels du sommeil estiment que nous enchaînons en moyenne 5 cycles par nuit.

Le sommeil léger est la première phase du cycle : nous sommes facilement réveillés par un bruit ou un changement d'éclairage. Dans la deuxième phase du cycle, nous entrons dans le sommeil profond, c'est cette phase qui permet de récupérer. Dans la troisième phase, nous rêvons : c'est le sommeil paradoxal. 
 

Les besoins en sommeil de la personne âgée 

En vieillissant, les habitudes liées au sommeil changent : on a tendance à moins veiller tard et à se réveiller plus tôt. Cependant, les besoins en sommeil en termes d’heures ne varient pas. Comptez entre 7 et 8h30 de sommeil selon Le Figaro.

La qualité du sommeil se modifie également, le sommeil profond se fait plus rare à partir de 60 ans. Il en est de même pour le sommeil paradoxal.

Chez la personne âgée, un mauvais sommeil peut entraîner une baisse de la vigilance dans la journée et donc une augmentation du nombre de chutes, ou encore des accidents domestiques.

De nombreux éléments influent sur le sommeil de la personne âgée : perte d’activités sociales, prise de médicaments, maladies…Une personne âgée peut faire face à des difficultés variées telles que :

  • Des difficultés d’endormissement (en moyenne , il est de 20 minutes) ;
  • Les troubles du sommeil ;

Les principaux troubles du sommeil chez la personne âgée 

L’insomnie

Selon le Ministère de la Santé, l’insomnie touche 1 français sur 5, elle concerne 40% des plus de 75 ans selon le réseau morphée.

Reconnaître l’insomnie :

  • Des difficultés d’endormissement,

  • Un réveil précoce

  • Une somnolence en fin de nuit

L’insomnie peut être liée à de l’anxiété, à une maladie…

Les jambes sans repos :

Ce phénomène concerne 5% de la population française. Aussi appelée Maladie de Willis-Ekbom, elle peut être causée par du diabète, des carences ou un problème aux reins. cette maladie touche les jambes, mais elle peut aussi concerner les bras.

Le Syndrome de l'Apnée du Sommeil 

Le syndrome de l’apnée du sommeil (SAS) concerne environ 10% des plus de 50 ans. Lorsque le pharynx est obstrué, on parle d’apnée du sommeil. L’apnée du sommeil touche principalement les hommes. Elle se caractérise par des ronflements, une fatigue dans la journée ou encore des troubles de l’attention.

La consommation d’alcool ou encore une prise de poids peuvent déclencher des apnées du sommeil.

D’autres facteurs peuvent également impacter la qualité du sommeil comme les douleurs, les envies d’uriner nocturnes…

Comment re-synchroniser le cycle du sommeil ?

Quelques conseils simples permettent de mieux dormir :

  • Passer du temps dehors dans la journée, pour profiter du soleil et de la lumière naturelle ; 

  • Pratiquer une activité physique ; 

  • Avoir une vie sociale riche. 

A l'intérieur, avoir une chambre adaptée est essentielle. Voici quelques conseils :

  • Une chambre à une température : entre 18 et 20 degrés ;

  • L''obscurité complète est favorable à la sécrétion de mélatonine ;

  • Pratiquer des activités calmes après 17h et éviter les stimulants ;

  • Le soir manger un repas léger et à heure adaptée ; 

  • Ne pas faire de siestes trop longues, les experts conseillent de ne pas dépasser 20 minutes de siestes ; 

  • Se lever & se coucher à heures fixes.

Petite astuce : si vous n’arrivez pas à dormir, ne restez pas dans votre lit. Votre cerveau intègre que le lit est un lieu de sommeil, si vous y rester lorsque vous êtes éveillé, votre cerveau associe le lit à un lieu d’éveil. Si vous avez du mal à vous endormir, il vaut mieux se relever et changer de pièce puis revenir dans son lit lorsque la fatigue se fait sentir.

Quand consulter son médecin ?

Notez sur un carnet vos heures de sommeil, les périodes de réveil, de somnolence sur quelques semaines, ces informations peuvent aider votre médecin à poser le bon diagnostic et ainsi vous proposer la bonne solution.

Vous rencontrez des problèmes de sommeil ? Parlez-en avec votre médecin.

En savoir plus 

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter