Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Le Nid des Aidants : accompagner les malades & leur famille

En Vendée, la plateforme d’accompagnement et de répit Le Nid des Aidants accompagne les proches de personnes atteintes d’une maladie neurodégénérative à domicile : Alzheimer et apparentées, Parkinson, dégénérescences divers, Sclérose en plaques.

Ce dispositif, porté par l’EHPAD des Jardins d’Olonne et financé par l’ARS (Agence Régionale de Santé) est efficient depuis Mars 2018. Il intervient sur 3 territoires (Les Sables d’Olonne, Vendée Grand Littoral, Pays des Achards) soit 36 communes. Charline Vinet et Corinne Perrin, coordinatrice et psychologue de la plateforme, ont déjà rencontré et/ou accompagné près de 150 aidants.

Publié le 21.08.19 - Les types de prise en charge

3 grands axes 

INFORMATION 

Le Nid des Aidants accompagne les aidants et leur proche pour leur donner la bonne information notamment lors d’un point individuel qui peut avoir lieu au domicile ou dans un des lieux de permanence (Château d’Olonne, Avrillé ou La Mothe-Achard). Ce premier rendez-vous permet de faire émerger les besoins et un projet d’accompagnement personnalisé. 

Cet échange permet de mieux cerner les postures, les ressources et les limites de l’aidant. C’est également le moment idéal pour proposer les outils pertinents pour accompagner l’aidant (par exemple : soutien psychologique individuel). 

La coordinatrice propose des solutions de répit comme l’accueil de jour, l’hébergement temporaire ou encore l’hébergement permanent. Grâce à une très bonnes connaissance des partenaires, le Nid des Aidants informe au mieux le binôme aidant-aidé. 

 

Contacter Le Nid des Aidants

 

ANIMATION

De nombreux ateliers sont régulièrement proposés. Ils permettent à l’aidant de prendre du temps pour lui. C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres aidants et de partager un moment convivial. 

Les animations peuvent être : de la musicothérapie, de la poterie, de l’art-thérapie, de la relaxation ou des activités sportives. Le but de ces animations est varié : il peut s’agir de consolider la relation d’aide par la musique, de lâcher prise, d’apporter du mieux-être ou encore d’apporter un moment de relaxation. 

Les animations peuvent être dédiées aux aidants ou alors au binôme.

 

FORMATION 

Actuellement Le Nid des Aidants propose 3 formations dédiées à la maladie de Parkinson, à la maladie d’Alzheimer et une dernière formation plus généraliste en lien avec l’association française des aidants

Les formations liées à la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer permettent de mieux connaître la pathologie et d’intégrer des savoir-faire et des savoir-être. C’est aussi l’occasion d’aborder des thématiques transverses comme la diététique ou encore d’avoir accès aux ressources du territoire. 

 

Les avantages du Nid des Aidants 

La Plateforme de Répit et d’Accompagnement est un outil de mise en lien et de formation aux aidants. L’aidant est un sujet à risques : 26% des aidants déclarent des maladies chroniques et 36% des aidants décèdent avant le proche malade. Charline le rappelle, il est important de se faire aider dès l’annonce de la maladie car une hospitalisation d’urgence de l’aidant peut mettre l’aidé en grande difficulté. 

La France compte 11 millions d’aidants, dont 4,3 millions qui accompagnent des personnes âgées. La moyenne d’âge de l’aidant sur le dispositif est de 68 ans, l’aidé a en moyenne 70 ans. L’aidant est continuellement dans une position d’aide, ce qui crée un épuisement psychologique et physique insidieux. Le stress, le surmenage liés à la condition d’aidant ainsi que l’épuisement physique et psychologique ont un impact majeur sur la santé de l’aidant. Certains aidants présentent des risques accrus de burn out. La mission principale de la plateforme de répit et d’accompagnement est de soutenir l’aidant dès l’annonce de la maladie. 

Une prise en charge précoce permet de limiter les risques (épuisement, isolement, culpabilité) qui pèsent sur l’aidant et menacent sa santé, en repérant les fragilités et en mettant en place dès le départ les bons réflexes. Le Nid des Aidants permet de retrouver ou conserver une relation qualitative avec son proche malgré la maladie. 

Au Nid des Aidants, toute l’attention se porte certes sur l’aidant, mais le travail se fait également sur le binôme formé par l’aidant et l'aidé. Charline Vinet le remarque : certains aidants ont du mal à se reconnaître en tant qu’aidant. La définition d’un aidant selon la Coface est la suivante  : “L’aidant est toute personne non professionnelle qui vient en aide à titre principal pour partie ou totalement à une personne dépendante de son entourage pour les activités de la vie quotidienne. Cette aide régulière peut être prodiguée de façon permanente ou non et peut prendre plusieurs formes”

Charline insiste : "Le Nid des Aidants est là pour accompagner, former et informer les aidants. L’aidant est une personne proche, elle est avant tout la femme, le mari ou l’enfant de la personne malade." Ce rôle d'aidant qui lui est attribué malgré lui doit être pris en considération mais pas seulement. Le Nid des Aidants intervient en amont, lorsque la personne malade est encore à son domicile. L’aidant est “outillé et sécurisé” pour faire face aux situations, il connaît les outils qui sont à sa disposition. Le Nid des Aidants travaille en collaboration avec les équipes de la résidence Les Jardins d’Olonne et les équipes de l’Accueil de Jour. Si une entrée en Ehpad doit être envisagée, cette décision est moins angoissante car le binôme connaît déjà les équipes de l’Accueil de Jour et la résidence.  La collaboration du dispositif ne s’arrête pas là puisqu’elle concerne aussi l’ensemble des partenaires du champ gérontologique.  Cette complémentarité permet une fluidification du parcours aidant/aidé.

Dans les prochains mois, Charline confie réfléchir à de nouveaux développements, objectifs et projets au sein du dispositif comme la mise en place d’une démarche qualité, la possibilité d’avoir une couverture départementale avec l’inclusion de territoires voisins, la préparation d'un séjour répit… Des questionnements sont également en cours autour d’une halte répit.

Contacter Le Nid des Aidants

 

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter