Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme est observée partout dans le monde, plutôt dans les régions boisées. Historiquement, la maladie est apparue dans les années 70, dans une ville du Connecticut : la ville de Lyme.

 
Publié le 01.08.19 - Centre de santé et clinique psychiatrique

La maladie 

La maladie de Lyme ou borréliose de Lyme se transmet par une piqûre de tique porteur de la bactérie Borrelia. 

La bactérie Borrelia a été découverte dans les années 80. 

 

Mieux connaître les tiques 

Les tiques sont des acariens qui vivent sur les mammifères comme les chiens ou les chats, les oiseaux, les reptiles, les tortues, les lézards … 

Il existe plus de 800 espèces de tiques. Les tiques peuvent transmettre de nombreuses maladies à cause des bactéries, virus et parasites qu’elles hébergent  : la maladie de Lyme mais aussi la peste porcine, la coxiellose, le virus du nil occidental …  

La tique mord pour s’accrocher à sa proie. Bien ancrée grâce à de puissants crochets : les rostres. La morsure d’une tique est indolore car elle injecte un anesthésiant via sa salive. La tique se nourrit en aspirant le sang de sa victime. Une fois rassasiée, elle se décroche et se laisse tomber. 

A noter, plus la tique est retirée rapidement, plus le risque de contamination est faible. Les tiques prolifèrent du printemps à l’automne. 

La maladie de Lyme en France 

Près de 56 000 personnes ont déclaré la maladie de Lyme en France. Certaines régions sont plus concernées que d’autres notamment la Creuse, Poitou-Charente et le Limousin, mais aucune région n’est épargnée. 

Les taux de contamination varie entre deux régions entre 5% et 35%, on ne développe pas forcément la maladie de Lyme suite à une piqûre de tique car toutes les tiques ne sont pas porteuses de la bactérie.  

Les tiques sont principalement présentes dans les massifs forestiers, les jardins, les prairies mais également en milieu agricole. 

Les symptômes de la maladie 

La maladie de Lyme est compliquée à diagnostiquer car les premiers symptômes ressemblent à ceux de la grippe.  Les symptômes de la maladie peuvent apparaître des années après avoir été piqué par une tique. 


3 malades sur 4 n’ont pas de souvenir d’avoir été mordu, ce qui rend le diagnostic de la maladie de Lyme encore plus compliqué à établir. En effet, une tique peut mordre dans le dos ou dans les cheveux par exemple. 

Les tiques se logent généralement dans les plis du corps :

- aisselles,

- parties génitales,

- conduits auditifs. 

Après une morsure de tique, l’un des symptômes qui doit interpeller est l’érythème migrant, il s’agit d’une rougeur en forme de cible qui apparaît jusqu’à un mois après avoir été mordu.

Une bonne pratique, suite à une morsure de tique est d’entourer la zone de la piqûre au stylo pour surveiller l’évolution. 

La personne peut égaler présenter :

- de la fièvre,

- des douleurs musculaires,

- des maux de tête,

- des apnées du sommeil,

- des problèmes respiratoires. 

Dans un second temps, la maladie de Lyme entraîne des douleurs articulaires, des tremblements, des pertes de mémoire, de la fatigue. Des complications cardiaques ou neurologiques peuvent également apparaître. Certains malades ont également présenté des paralysies ou des méningites. 

On dit que la maladie devient chronique, quand la maladie s’aggrave après quelques mois ou quelques années. La maladie de Lyme, dans sa phase chronique, entraîne la maladie de Pick-Herxheimer. C’est-à-dire que le malade présente une couleur violacée sur le dos des mains, aux membres … 

Les troubles neurologiques & articulaires sont également majorés. 

 

Identifier la maladie 

La maladie de Lyme est compliquée à diagnostiquer car cette maladie présente de nombreux symptômes avec d’autres maladies. 

Un examen sanguin ne met pas systématiquement en évidence la présence de la bactérie. La sérologie positive peut également être le signe de la présence ancienne de la maladie : la maladie était présente mais n’a pas évoluée.  

D’autres examens complémentaires pourront être mis en place, parlez-en avec votre médecin. 

 

Les traitements 

Les mesures de prévention : 

Porter des vêtements couvrants & prendre une douche pour faire tomber les tiques qui ne seraient pas encore accrochées. 

Eviter les zones broussailleuses, les fougères et les hautes herbes, enlever les feuilles & les branches mortes. 

Il existe des répulsifs chimiques efficaces contre les tiques, ces derniers contiennent : du DEET, de l’IR3535 ou encore de la picaridine, dou du citriodiol. Il existe des restrictions d’utilisation notamment pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 3 ans. 

Après une sortie en pleine nature (randonnée, sport, jardinage, pique-nique), il est recommandé d'inspecter soigneusement (2 ou 3 mn seulement).  

Aujourd’hui pas de vaccin mais des traitements qui sont très efficaces si pris dès le début de la maladie.

 

Comment retirer une tique ? 

Vous avez repéré une tique sur votre animal ou sur votre peau ?

Il va falloir la retirer. L’idée est de retirer toute la tique sans laisser la tête. 

  • Munissez-vous d’un tire-tique.
  • Ne mettez pas de produit chimique (ether, désinfectant, alcool sur la tique, afin d’éviter que cette dernière régurgite et libère plus de microbes, parasites et bactéries.
  • Passez le tire-tique sous la tique, puis tourner dans un sens ou dans l’autre. 
  • Désinfectez la zone de la morsure après avoir retiré la tique. 

Après avoir retiré la tique, ne la touchez pas à mains nues. Mettez-la dans un mouchoir et jetez-la.

 

Les traitements antibiotiques 

Votre médecin peut vous prescrire un traitement antibiotique dans la phase précoce pendant au moins deux semaines. Prise en charge rapidement, la maladie de Lyme se traite bien. Les formes chroniques peuvent s’avérer plus invalidantes. 

 

CiTIQUE : pour faire avancer la recherche  

 Un programme de recherche participative a été mis en place. Si vous avez été mordu par une tique, vous pouvez le signaler via le site ou l’application CiTIQUE. Plus de 10 000 tiques ont déjà été signalées grâce à ce programme. 

Vous pouvez demander un kit de collecte comprenant un questionnaire à remplir et un tube d’éthanol pour mettre la tique dedans. Les kits sont disponibles en ligne ou dans les pharmacies du Grand Est. 

 

Prendre rendez-vous dans un centre de santé

 

 

 

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter