Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

La maîtresse de maison chez LNA Santé

Quel que soit le type d’établissement, soins de suite et de réadaptation (SSR), psychiatrie, Hospitalisation à domicile (HAD), hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ou maison de repos et soins en Belgique (MRS), le modèle de fonctionnement du groupe est le même : d’abord et avant tout la personne accueillie.

Chez LNA Santé, la personne accueillie est placée au coeur du dispositif d'accompagnement. 

Celle-ci doit bénéficier, quel que soit son âge ou sa pathologie éventuelle, du même respect, de la même prise en compte de son intégrité et de sa liberté de choix.

Pour atteindre cet objectif, il est bien entendu primordial d’accorder la même attention aux équipes qui interviennent auprès des résidents.

Placer la personne au centre de nos préoccupations impose d’accueillir les résidents et les professionnels qui ont pour mission de prendre soin d’eux au sein d’établissements adaptés. Nos Ehpad sont tous neufs ou systématiquement reconstruits afin d'atteindre ces objectifs.

Publié le 14.03.19 - Le quotidien en maison de retraite : animations / activités / évènements / vie sociale et culturelle

L’unité de vie, cœur du système

L’unité de vie ou « maisonnée » est le centre du concept d’accueil des Ehpad de LNA Santé. Chaque unité compte entre 20 lits, dans le cas de résidents désorientés, et 25 à 30 lits pour les résidents non désorientés.

 Elle est animée par une équipe dédiée de soignants avec laquelle s’installera, au fil du temps, une complicité avec les résidents. Ces « maisonnées » sont prévues pour accueillir les résidents au sein de la même unité pendant toute la durée de leur séjour. Ainsi, ils évoluent dans un environnement familier accompagnés par des équipes stables avec lesquelles un lien pourra se nouer, garant de leur équilibre personnel et d’un parfait respect de leur intimité. Il est en effet très déstabilisant, pour une personne en perte d’autonomie, de devoir accepter des professionnels de santé inconnus et différents chaque jour pour des soins tels que l’hygiène, par exemple.

 Au sein de nos unités de vie, les soignants sont connus des résidents avec lesquels ils partagent tous les moments de la vie quotidienne. Les repas se prennent dans les salles à manger communes ou situées en dehors de l’unité, sauf prescription médicale contraire, dans le but de maintenir une vie sociale et de garantir des échanges entre résidents.

Les unités de vie accueillent des résidents qui peuvent être atteints de polypathologies, d’autres qui sont encore assez indépendants, enfin des personnes peuvent être également en fin de vie. Cette diversité de vécus personnels est un point important car les équipes sont ainsi confrontées à des situations différentes et n’ont pas à gérer que des pathologies aiguës.

Chaque unité de vie est dirigée par une Maîtresse de maison soignante, une fonction créée par LNA Santé, inédite en France. Cette professionnelle a un rôle particulièrement important au sein de la maisonnée : elle est en charge des relations avec les familles, elle veille au bien-être des résidents et elle en est garante, elle manage son équipe de collaborateurs.

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter