Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Soigner et prendre soin

Institut de Réadaptation de Romainville : de grands projets autour de la rééducation des patients parkinsoniens

L'Institut de Réadaptation de Romainville (93) est spé­cialisé en soins de suite et de réadaptation en neurologie, gériatrie et rééducation polyvalente.

Publié le 29.01.19 - Face à la maladie de Parkinson

À ce titre, il accueille des patients atteints de la maladie de Parkinson et renforce une offre de soins encore trop peu fournie pour ces patients.

L'établissement développe l'exper­tise de son équipe pluridisciplinaire (infir­miers, aides-soignants, kinésithérapeutes, orthophonistes, ergothérapeutes, éduca­teurs en activités physiques adaptées, psychomotriciens, médecins, neuropsycho­logues ... ), avec notamment la formation spéci­fique « LSVT Laud » d'Adêle Boulanger, Orthophoniste ou le recrutement de Maeva Ferrari, Médecin MPRm, Marie-Hyacinthe Andruet et Guillaume Aladenise, Kinésithérapeutes spécialisés en neurosciences du mouvement.

Dans ce cadre et avec le concours de ce dernier, l'établissement s'est positionné pour participer à la deuxiême phase d'une étude intitulée « Comparaison des effets du traitement physique selon les modalités "individuel tradi­tionnel", "individuel intensif" et "collectif intensif" sur les performances motrices des patients atteints de syndromes parkinsoniens modérés ».

Elle vise à démontrer que le traite­ment physique est significativement plus efficace s'il est mené à haute intensité et en séances collectives (cinq patients) plutôt qu'en séances individuelles, pour améliorer les capacités motrices, la marche et l'équilibre chez les patients parkinsoniens à un stade modéré. Elle concerne donc des patients adultes et présentant un syndrome parkinsonien modéré. Cette étude est pilotée par le Professeur Jean­ Michel Gracies, Investigateur Coordonnateur, et l'analyse en cours des résultats de la phase 1 déterminera la suite de l'étude, prévue en 2019. 

Le Professeur Jean-Michel Gracies est Chef de service de la Fédération de Rééducation Neurolocomotrice, Service de Rééducation Neurolocomotrice, Groupe Hospitalier A. Chenevier - H. Mondor, Assistance Publique - Hôpitaux de Paris et Codirecteur du Laboratoire ARM - Hôpital Henri Mondor, Assistance Publique - Hôpitaux de Paris.

En parallêle, l'établissement travaille sur un projet de modélisation du parcours des patients parkinsoniens, porté par le Dr Ferrari, Médecin MPR. 

Comme le souligne Martine Franc, Cadre de Rééducation : « Les équipes sont motivées pour participer à ces projets passionnants et l'appui du pôle Recherche Clinique et Programmes Thérapeutiques est déterminant pour nous aider sur le plan administratif et méthodolo­gique !

Je consulte la brochure de l'IRR

 

Sur le même thème

Voir tous les articles
>