Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Soigner et prendre soin

Fin de vie | Les soins palliatifs en maison de retraite

La fin de vie semble toujours être un sujet délicat à aborder. Pourtant, en Ehpad, il est important de pouvoir en parler librement avec les personnes âgées, leur famille et les salariés. Au Parc Saint-Charles, une démarche palliative est menée depuis plusieurs années afin de mieux accompagner la fin de vie des résidents en prenant en charge les soins palliatifs au sein même de la résidence. 

 

C'est ce que nous a raconté Elise Planquart, infirmière coordinatrice du Parc Saint-Charles, à l'origine de cette démarche. 

Publié le 15.04.19 - La santé des seniors, Les approches non médicamenteuses

Le bien-être du résident au coeur de la démarche palliative

Comme dans la plupart des maisons de retraite, lorsqu'un résident est en fin de vie et que des soins palliatifs sont nécessaires, il est transféré aux urgences afin de pouvoir lui prodiguer les soins nécessaires. Il s'en suit alors des heures d'attente sur un brancard et l'inconfort se fait ressentir pour le résident. 

Ce fonctionnement apparaît alors contradictoire avec les valeurs d'Elise Planquart et surtout avec les réels besoins du résident. Ce manque de cohérence dans la prise en charge devient une motivation pour améliorer la prise en soins des résidents afin d'être en capacité de mieux accompagner leur fin de vie. 

C'est ainsi que la démarche palliative est née au Parc Saint-Charles. Dorénavant, le personnel de la résidence travaille main dans la main avec l'Equipe d'Appui Départementale en Soins Palliatifs 28 (EADSP 28) qui représente aujourd'hui un vrai soutien pour les soignants. 

 

Les soins palliatifs : faire évoluer les mentalités

La démarche palliative a pris du temps pour être mise en place car il était essentiel qu'elle s'accompagne d'un changement de mentalité sur la fin de vie. Comme le dit si bien Elise Planquart, "c'est une philosophie de vie. Il est important de désacraliser tout ce qu'il se passe autour de la mort"

L'ensemble du personnel, aussi bien administratif que soignant, a donc été formé par Dr Jean-Marie Gomas, fondateur de la SFAP (Société Française d'Accompagnement et de Soins Palliatifs), afin de mieux appréhender la fin de vie, faire le nécessaire pour soulager le résident et comprendre le véritable intérêt des soins palliatifs.

 

"L'objectif des soins palliatifs est en effet de soulager les douleurs physiques et les autres symptômes, mais aussi de prendre en compte la souffrance psychique, sociale et spirituelle. Les soins palliatifs et l'accompagnement sont interdisciplinaires" décrit la SFAP

 

Dans la démarche palliative, la mort est perçue comme un processus naturel. Les soignants s'efforcent de préserver la qualité de vie de la personne âgée jusqu'au décès et proposent un soutien aux proches. Les méthodes non-médicamenteuses sont souvent utilisées pour soulager la douleur du résident et ainsi favoriser l'apaisementL'hypnoanalgésie, le toucher-massage, la relaxation, l'aromathérapie... sont autant de méthodes utilisées par les soignants dans la démarche palliative.

Au fil des échanges et des formations, les équipes du Parc Saint-Charles ont ainsi vu leur mentalité évoluer au bénéfice d'un meilleur accompagnement des résidents. Aujourd'hui, la démarche palliative a pour but de prendre en charge l'intégralité des besoins du résidents : soins, douleur, nursing, accompagnement psychologique et spirituel, nutrition... mais aussi d'intégrer les besoins de la famille et du personnel

 

L'implication de la famille dans les soins palliatifs

Le changement de mentalité s'est fait auprès du personnel du Parc Saint-Charles mais la démarche palliative doit aussi être comprise et assimilée par les familles des résidents. Pour cela, Elise Planquart, infirmière coordinatrice, met un point d'honneur à expliquer et à accompagner les familles : "la transparence avec la famille est essentielle dans l'ensemble de la démarche. Depuis sa mise en place, on ressent les familles apaisées."

Les proches sont intégrés autant que possible dans l'accompagnement du résident. Au Parc Saint-Charles, les soignants proposent aux membres de la famille de participer aux soins de confort s'ils le souhaitent. 

L'écoute, la bienveillance et l'anticipation des besoins sont primordiaux dans cette démarche, aussi bien pour le résident que pour la famille. 

 

Les bénéfices de la prise en charge des soins palliatifs en ehpad

Le principal avantage de cette démarche palliative est bien évidemment de recentrer la prise en soins sur le résident, privilégier le bien-être de la personne âgée en fin de vie afin de l'accompagner au mieux tout en soulageant sa douleur. L'accompagnement pluridisciplinaire permet au résident d'être entouré et d'anticiper ses besoins pour mieux y répondre. 

La transparence de la démarche palliative vis-à-vis de la famille permet également de mieux appréhender la fin de vie. Les proches jouent un rôle essentiel dans l'accompagnement de la personne âgée, permettant ainsi de vivre le deuil différemment. 

Enfin, pour les salariés, cela a également un impact fort puisque cette démarche donne du sens à ce que vit le personnel et ainsi, améliore la qualité de vie au travail. La démarche palliative est l'aboutissement du travail réalisé par les équipes du Parc Saint-Charles. Lorqu'un décès se passe sereinement, une grande fierté en rejaillit sur l'ensemble du personnel et donne du sens au travail réalisé ensemble. Cela est possible grâce à une très bonne collaboration avec l'équipe mobile de soins palliatifs, les médecins traitants et les différents acteurs du secteur. 

 

 

Sur le même thème

Voir tous les articles
>