Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Évitez les chutes chez la personne âgée

Selon l’Inpes, un tiers des plus de 65 ans chute à domicile chaque année.

Le saviez-vous ? Les chutes sont la première cause d’accidents mortels chez les seniors.

Publié le 06.06.19 - La santé des seniors

Il existe plusieurs chutes :

  • La chute lourde, on ne peut alors pas se retenir et le contact avec le sol est violent.
  • La chute molle lorsque la personne arrive à contrôler sa chute en se retenant, ce qui limite la violence de l’impact.
  • La chute syncopale liée à un malaise ou une perte de connaissance.

 

Les raisons qui peuvent expliquer une chute

Plusieurs facteurs peuvent être responsables de chutes : on peut notamment penser à un environnement inadapté à la personne, à un phénomène de malnutrition ou de dénutrition ainsi qu’à un problème de santé tel que les maladies dégénératives.
Des douleurs, des troubles moteurs ou de la coordination, une prise médicamenteuse, la sédentarité, une consommation d’alcool ou encore des problèmes de vue peuvent aussi être à l’origine des chutes.

La vieillesse peut aussi être un facteur explicatif d’une chute. Cependant, les experts scientifiques s’accordent à dire qu’une chute est rarement causée par un seul facteur mais plutôt par un événement multifactoriel. Au total, les experts scientifiques Skelton & Dinan, ont mis en évidence plus de 400 facteurs de risques de chutes.

 

Les conséquences d’une chute

Après une chute, 40% des personnes hospitalisées ne pourront plus retourner vivre à leur domicile. Une chute sur douze provoquera une fracture et dans un tiers des cas, c’est le col du fémur qui est touché.

Les conséquences d’une chute vont être multiples : il y a bien sûr le risque de blessure physique (hématome, plaie ouverte, entorse, fracture…)  mais également la possibilité d’un traumatisme psychologique.

Suite à une chute, la personne âgée prend conscience de ses limites physiques, elle peut avoir peur de chuter à nouveau. Une personne qui sera tombée et restée longtemps au sol sans pouvoir se relever peut se retrouver en situation de choc émotionnel. Suite à une chute même sans blessure apparente, il est essentiel de consulter un médecin qui pourra proposer un accompagnement.

La personne peut également perdre confiance en elle, ce qui conduit généralement à l’isolement.

La peur de chuter s’observe également chez les personnes âgées qui n’ont jamais chuté, dans ce cas, cette angoisse peut également être considérée comme un facteur de risque de chute.

 

Comment prévenir les chutes ?

Il existe des tests réalisables à partir de 65 ans qui permettent de déterminer le risque de chute d’une personne. Les risques sont évalués de la façon suivante :

  • risque élevé de chute

  • risque modéré de chute

  • risque faible ou absent de chute

En complément, un test d’équilibre peut également être réalisé. La discussion avec une équipe pluridisciplinaire permet d’évaluer le risque de récidive d’une chute. A noter, une personne qui a chuté, le risque de chute est 20 fois plus élevé que chez une personne qui n’est jamais tombée.

Les chutes surviennent généralement lors d’activités banales du quotidien telles que changer de pièce ou encore de position (se lever, s’asseoir, se coucher..). Il est donc conseillé de : 

  • limiter les obstacles (tapis, fils, meubles bas, sols glissants … ) ;

  • porter des chaussures adaptées ;

  • avoir un éclairage adapté ;

  • ne pas vouloir aller trop vite ;

  • adapter son domicile ;

  • apprendre à se relever en cas de chute ;

  • pratiquer une activité physique régulière afin de limiter la perte musculaire ;

  • contrôler régulièrement sa vue ;

  • éviter les activités dangereuses : monter sur un tabouret instable, attraper un objet trop haut…

Il est possible de prévenir les chutes grâce à des ateliers motricité  et des ateliers équilibre en Ehpad.

 

Que faire en cas de chute ? 

Suite à une chute chez la personne âgée, il est important de consulter un médecin même s’il n’y a pas de blessures apparentes. Ce sera l’occasion de faire un bilan de santé et de mieux comprendre ce qui peut expliquer la chute.
En cas de blessure ou de perte de connaissances, rendez-vous aux urgences ou appelez le 15.


Suivez le Mooc pour éviter les chutes chez la personne âgée 

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter