Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Eviter les hospitalisations : la télémédecine, une solution « à haut potentiel »

Après avoir abordé les initiatives qui permettent d'éviter les hospitalisations inutiles chez la personne âgée : les IDE de nuit, l'hébergement temporaire, l'hospitalisation à domicile en Ehpad, le développement des soins palliatifs, la formation des personnels aux situations d'urgence, cette semaine, nous vous proposons de découvrir les bénéfices de la télémédecine

Pour les résidents d’EHPAD, en particulier dans les situations aigües ou pour des soins non programmés, la téléconsultation est une solution très efficace. Concrètement, le médecin traitant ou un expert médical vient assurer une consultation à distance, évaluer l’état de santé du patient et orienter la conduite à tenir, sans nécessairement passer par les Urgences.

De même, le développement de la visio-consultation avec le Centre 15 pourrait permettre une meilleure évaluation de la situation médicale. Le potentiel offert par la Télémédecine ne demande qu’à être développé, au bénéfice du résident, âgé et très fragile, afin de lui éviter des transferts inutiles.

De son côté, l’EHPAD doit disposer d’un écran avec un système audio et vidéo de qualité ou d’un chariot de télémédecine, et d’une plateforme ou un lien sécurisé de partage des informations médicales. Dans la région bordelaise, depuis plusieurs années, des expérimentations entre le CHU de Bordeaux et des EHPAD de la Région sont conduites.

Le Docteur Isabelle Hauger, Médecin Coordonnateur à la Résidence Talanssa (33) et référent Télémédecine au sein du groupe LNA Santé, nous explique la démarche engagée.

 
Publié le 10.12.19 - Maison de retraite

 La télémédecine à la Résidence Talanssa 

« La première expérimentation remonte à 2014. Un médecin gériatre du CHU de Bordeaux assurait des téléconsultations en matière de « plaies et cicatrisations » pour 6 Ehpad de la région bordelaise.
decouvrir residence talanssa
Depuis 2016, l’expérience s’est étendue à une cinquantaine d’Ehpad du territoire et les téléconsultations se sont développées sur des spécialités très diversifiées :
  • psycho-gériatrie,
  • psychiatrie,
  • iatrogénie,
  • dermatologie,
  • soins palliatifs,
  • nutrition,
  • bucco-dentaire…

Le système est très fluide : des créneaux d’une heure de téléconsultations sont programmés par le CHU de Bordeaux pour chaque spécialité et les soignants des EHPAD, en lien avec le médecin traitant, se positionnent sur l’un d’entre eux, en fonction du besoin des résidents.

Une réactivité incroyable grâce à la télémédecine

Les deux établissements LNA Santé intégrés dans la démarche, la Résidence Le Bourgailh et Les Jardins de Leysotte, utilisent en moyenne 4 à 5 fois par mois le dispositif. Les retours sont très positifs.

decouvrir ehpad le bourgailh

On améliore ainsi la prévention, la qualité des soins car ils sont personnalisés et adaptés aux besoins. La fixation des rendez-vous permet une grande réactivité, c’est flagrant, par exemple, pour la psychiatrie. Alors qu’il faut entre 3 et 6 mois pour obtenir un rendez-vous habituellement, ici c’est juste une question de jours. Il y a aussi une dimension partagée dans la démarche. Plusieurs soignants peuvent être présents (le MEDEC, la responsable des soins, et/ou l’infirmière, l'aide-soignant, la psychologue) autour du résident lors de la téléconsultation, mais aussi un membre de la famille, le médecin traitant… Chacun apportant sa vision, son expertise, c’est très rassurant ! 

decouvrir residence leysotte ehpad

S’il reste difficile d’évaluer l’impact exact en matière de réduction des hospitalisations, il est indiscutable que certaines sont évitées au profit d’un traitement adapté et réactif. Et si jamais une hospitalisation est indispensable, elle se fait au bon endroit, au bon moment, grâce au bon diagnostic.  Demain, le dispositif est amené à se développer avec de nouvelles spécialités, des réflexions avec les Urgences, voire les libéraux. 

articles dossier special eviter les hospitalisations inutiles

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter