Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

Eviter les hospitalisations inutiles : hospitalisations à domicile en ehpad

L’originalité de l’Hospitalisation à Domicile (HAD) réside dans le fait de permettre à des patients ayant besoin de soins complexes de nature hospitalière, de recevoir ces soins sur leur lieu de vie, qu’ils résident à leur domicile ou dans une structure telle que l’EHPAD.

Une véritable opportunité pour les résidents d’éviter une hospitalisation, à chaque fois que c’est possible… Comme décrit dans l’étude du Think Tank Matières Grises, le recours à l’HAD n’a cessé de se développer depuis une dizaine d’années (+167 % entre 2007 et 2017). 

Il y est fait de plus en plus appel pour les personnes âgées : en 2017, les personnes de 80 ans et plus représentaient 27 % de la patientèle. Cependant le recours à l’HAD par l’Ehpad demeure marginal et limité aux fins de vie et aux plaies complexes.

Aujourd’hui, seuls 8% des EHPAD font fréquemment appel à l’HAD. Plusieurs raisons à cela :

  • une méconnaissance de l’HAD par les prescripteurs,
  • une insuffisante couverture du territoire,
  • des lourdeurs administratives…

Mais cette situation est amenée à évoluer dans les prochaines années car ce système est reconnu pour son efficience et les mesures législatives en sa faveur se développent.

LNA Santé, à la fois acteur du médico-social et du sanitaire, avec notamment sept établissements HAD, l’a déjà bien intégré et de nombreuses coopérations EHPAD/HAD se sont développées dans certains de ses établissements.

Publié le 15.11.19 - Hospitalisation à domicile / Maintien à domicile

eviter-hopital-lna-sante-hospitalisation-a-domicile

Quand l'hôpital se déplace sur le lieu de vie du résident

En France, environ 11% des patients en Ehpad sont pris en charge par l’HAD (Hospitalisation à Domicile). Chez LNA Santé, les HAD se positionnent bien au dessus de cette moyenne : 

  • l’HAD Haute-Savoie Sud compte 30 % de patients en Ehpad ;
  • l’HAD Val de Loire, 25 % pour 100 à 120 patients, pris en charge quotidiennement.

Ces résultats sont le fruit d’un long travail de conviction pour ces deux établissements qui ont engagé, dès 2013, des démarches auprès des Ehpad de leurs territoires respectifs, pour leur présenter l’HAD et sa valeur ajoutée.

En effet, l’HAD vient répondre à de nombreux besoins en Ehpad.

Premièrement, par la nature des actes qui peuvent être pratiqués :

  •  soins palliatifs ;

  • pansements complexes ; 

  • nutrition ; 

  • assistance respiratoire ;

  •  traitements intraveineux ;

  • rééducation neurologique ;

  •  traitement du cancer, etc.

 Deuxièmement, du fait de la réactivité et de la continuité de soins assurés par l’HAD, en particulier lors de la période nocturne. Les résidents, aussi « patients » de l’HAD, peuvent ainsi bénéficier, 24h/24h et 7j/7j, des expertises et de l’accompagnement des équipes pluridisciplinaires de l’HAD, tout en restant sur leur lieu de vie.

Collaboration HAD & Ehpad, ils en parlent  : 

David Guyère, directeur de l’HAD Val de Loire témoigne :

« Nous avons développé un fort relationnel avec les équipes des 40 EHPAD avec lesquels nous collaborons, dont la Villa Eléonore (37), un EHPAD du groupe LNA Santé. Cette confiance entre nous est indispensable et nous permet à la fois, de bien travailler en amont avec les équipes soignantes de l’EHPAD pour connaître les besoins potentiels des résidents et, de réagir vite en cas de nécessité. Et bien sûr d’éviter les transferts à l’hôpital, toujours sources de risques pour les personnes âgées fragiles. Nous sommes convaincus que ce dispositif doit continuer à se développer demain, notamment auprès des personnes en situation de handicap vivant en institution, qui, elles aussi, vieillissent et ont besoin d’un accompagnement. »

decouvrir-val-de-loire

Benjamin Grosgojat, directeur de l’HAD Savoie va dans le même sens :

« Au-delà de la réduction des hospitalisations « évitables », l’autre avantage de la coopération entre HAD et EHPAD, c’est aussi de réduire la durée d’hospitalisation d’un résident qui en a eu besoin. L’intervention de nos experts peut permettre la prise en soins d’actes hospitaliers immédiatement lors du retour au sein de la résidence. Notre prochaine étape ? Pousser encore plus loin le partenariat avec les EHPAD en mettant nos infirmières de nuit à disposition de 14 EHPAD du secteur. En effet, nous répondons actuellement à un appel à projets dans ce cadre… Réponse attendue prochainement. »

decouvrir-had-savoie

Côté EHPAD, la satisfaction est, elle aussi, au rendez-vous, comme nous l’explique Julie Lavigne, Directrice de la Résidence Les Jardins de Leysotte (33) :

« Le recours à l’HAD fait partie intégrante de nos pratiques depuis quatre ans. La particularité sur le territoire de la Gironde, est que nous disposons d’une plateforme centralisée d’appels pour le recours à l’HAD qui redirige vers l’HAD du secteur. Elle est commune aux particuliers et aux établissements. Ce partenariat fonctionne très bien. Les bienfaits sont concrets, en particulier en matière d’accompagnement de fin de vie, de prise en charge de la douleur et de réduction des hospitalisations, permettant de participer à une meilleure qualité de vie des résidents. Il fournit un cadre sécurisé, réactif et expert qui garantit la permanence de prises en soins et rassure aussi bien les résidents, leurs familles que les équipes soignantes. Un travail régulier de communication entre le Médecin Coordonnateur et la Responsable des Soins de la Résidence et leurs homologues de l’HAD est primordial au bon fonctionnement de la collaboration. Quelques ajustements sont encore nécessaires sur le partage des informations médicales ou sur l’organisation des interventions. Nous espérons maintenant le développement de nouveaux actes médicaux possibles, comme le déploiement des transfusions sanguines. Dans tous les cas, c’est un dispositif indispensable pour les résidents que nous accompagnons et leur bien-être ! »

decouvrir-jardins-de-leysotte

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter